Sponsors

Information sur la situation actuelle: COVID-19

Chers membres,

décembre 2020

Les plateformes de travail résistent à la crise du coronavirus

Le secteur des plateformes de travail a lui aussi été touché par le coronavirus. Toutefois, les entreprises résistent vaillamment, comme le montrent deux études.

Le nombre d’événements annulés en Suisse se compte probablement en milliers. La crise du coronavirus touche donc directement aussi le secteur des plateformes de travail. À cela s’ajoutent les chantiers fermés ponctuellement, les projets de construction retardés et un climat économique qui empêche les entrepreneurs incertains d’investir.

On estime que le chiffre d’affaires 2020 de la plupart des entreprises sera inférieur d’environ 6% par rapport à l’année dernière. Pour certaines entreprises, la baisse sera plus significative que pour d’autres. Les chiffres se basent sur les résultats d’une enquête réalisée auprès des membres de l’Association suisse des fournisseurs de plateformes de travail (ASFP) effectuée à l’automne 2020 et sur le rapport de marché 2020 de l’ERA (ERA market report). Ce dernier montre également que la Suisse s’en sort bien en comparaison européenne. À l’échelle de l’Europe, le rapport évalue la baisse du chiffre d’affaires dans le secteur de la location à un peu plus de 10% pour l’année 2020.

Ces chiffres sont moins alarmants que les prévisions établies par les membres de l’ASFP après la première vague: on estimait à cette date que la baisse serait de 20 à 40%. Le président de l’association, Eric Hunziker, a déclaré: «Le secteur est solide et a tiré le meilleur de la situation. Les répercussions finales de la deuxième vague restent encore très incertaines». L’ambiance, qui est malgré tout positive, se traduit également par le fait que le commerce avec les plateformes de travail reste stable dans l’ensemble et ne souffre presque pas des bouleversements que connaît le marché de la location. À long terme, on peut néanmoins penser que les utilisateurs privilégieront la location au détriment de l’achat afin de pouvoir réagir de manière plus flexible aux crises.

Il est intéressant de constater que la baisse du chiffre d’affaires n’a presque pas entraîné de réduction de personnel. Il apparaît qu’en période de crise, les entreprises ont plutôt recours au précieux instrument du chômage partiel. Ainsi, elles ne risquent pas de manquer de personnel lorsque le marché se rétablira soudainement. Il n’est en effet pas envisagé que la crise du coronavirus paralyse le secteur de l’événementiel ainsi que l’économie suisse en général pendant encore des années.

ASFP

 

 

 update 30.03.2020:

Les fournisseurs de plateformes de travail traversent eux aussi des moments difficiles dans le cadre de la crise de Corona. L’économie et la politique doivent trouver un équilibre entre la protection de la santé et le fonctionnement des entreprises. Un arrêt radical de toutes les activités économiques serait dévastateur. Il est tout aussi important que nous respections tous les directives strictes de l’OFSP.

Pour résumer : seuls ceux qui respectent systématiquement la réglementation et préviennent les infections par des mesures appropriées peuvent continuer à travailler.

Respectez tous les exigences de l’OFSP afin que notre industrie puisse continuer à travailler.

Je souhaite à tous les participants du secteur – entrepreneurs, employés et clients – tout le meilleur et, surtout, une bonne santé.

Eric Hunziker, président de l’ASFP

 

18.03.2020:

L’ASFP s’engage à soutenir les mesures visant à contenir le virus corona, tout en aidant ses membres qui font un travail irréprochable au service de leurs clients. Compte tenu de la crise corona, l’association recommande donc à ses membres ce qui suit :

– Les règles d’hygiène et de distance de l’OFSP doivent être strictement respectées lors de la location de plates-formes de travail. La protection de la santé des employés et des clients est une priorité absolue.

– La formation est particulièrement touchée par la crise. Les activités présentielles dans les établissements de formation sont interdites jusqu’au 19 avril. Nous recommandons de faire recours au e-learning dans la mesure du possible.

– Les défaillances imprévues peuvent venir des clients, des fournisseurs ou des employés. Dans de tels cas, nous devons tous faire preuve de bonne volonté envers nos partenaires et chercher une solution satisfaisante pour tous.

– En outre, nous renvoyons à l’ordonnance du Conseil fédéral (https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/20200744/index.html)  et aux recommandations de l’OFSP (https://ofsp-coronavirus.ch/ ).

 

La VSAA suit de près la situation actuelle et met à jour ses recommandations si nécessaire.

 

Nous vous souhaitons, chers membres, tout de bon en ces temps troublés !

Liens

Made with by BG Partners